Les jeunes talents dans le collimateur des agences de communication


Les jeunes talents dans le collimateur des agences de communication

La communication est une industrie qui repose principalement sur les talents. Son avenir pourrait donc être compromis au cas où elle deviendrait incapable de les attirer. En effet, l’attractivité du secteur aux yeux des jeunes profils est un sujet prioritaire qui préoccupe les agences-conseil en communication françaises, d’autant que ces dernières perçoivent leur modèle comme menacé, d’où la nécessité d’un renouvellement de leur « capital humain ». Voici quelques idées et solutions à même de permettre aux agences d’attirer les meilleurs profils.

Revaloriser le rôle des agences de communication

Les agences de communication subissent une très forte concurrence des autres secteurs, estime Coline Déchelette, présidente du nouveau Bureau des Juniors de l’AACC (Association des Agences-Conseil en Communication). Les jeunes talents ont désormais un large choix, des startups aux cabinets de conseil, en passant par les GAFA. Face à la crise de légitimité et de confiance que traverse le secteur, il devient urgent et impératif pour les professionnels de relever le défi de l’attractivité pour être en mesure d’attirer les jeunes talents. Pour ce faire, il faut dans un premier temps revaloriser le rôle pour le moins important que jouent les agences-conseil en communication en faveur des marques et des annonceurs et mettre l’accent sur le fait que ces agences sont des partenaires créatifs certes, mais aussi des partenaires business.

Pour rendre les métiers de la communication plus attractifs, le bureau des juniors de l’AACC a décidé d’avancer en sous-groupes sur différents chantiers. La Journée Agences Ouvertes, organisée chaque année par l’AACC sera notamment l’occasion d’ « apporter quelques nouveautés en 2018, pour “ratisser” un peu plus large auprès des étudiants et des personnes s’intéressant au secteur. », affirme Coline Déchelette. Et d’ajouter que « Pour 2019 ou plus tard, nous souhaitons rénover le concept de la JAO. Notamment pour séduire plus largement d’autres formations, les étudiants d’école d’ingénieur, de commerce, de FAC ».

Vers plus de féminisation du secteur

Pour renforcer leur attractivité, les professionnels du secteur sont appelées à mettre en avant les nombreux avantages dont les jeunes profils peuvent bénéficier en choisissant de travailler au sein d’une agence de communication : cadre de travail agréable, de vraies relations humaines, une très grande diversité de problématiques et d’idées innovantes, de la créativité, etc.).

Enfin la question de la parité et de la féminisation des postes de management au sein des agences de communication est appelée à être soulevée avec acuité et plus de sérieux dans les années à venir, d’autant qu’il s’agit d’un secteur à 60% féminin. Aujourd’hui pourtant, 70% des dirigeants sont de sexe masculin.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *