Statistiques : 1000 emplois open source attendus en 2017 !


Statistiques : 1000 emplois open source attendus en 2017 !

Au cours de la dernière quinzaine du mois de novembre dernier, le Conseil National du Logiciel Libre en France (CNLL) a rendu publiques certaines statistiques concernant la filière open source et les services associés, notamment les opportunités d’emploi qu’elle réserve en 2017. En effet, environ 1000 emplois sont prévus cette année selon les prévisions du CNLL, et c’était dans le cadre d’un sondage consacré au marché de l’emploi dans le secteur. Retour sur les données essentielles dudit sondage.

Les principaux chiffres de l’enquête

Les chiffres ont été publiés le 16 novembre dernier, et ils annonçaient pas moins de 1000 recrutements anticipés pour cette année, soit une hausse de 25% des effectifs des entreprises du secteur. En effet, selon les prévisions du CNLL, le taux de croissance de ces effectifs devrait être bien au dessus de la croissance prévue par le sondage PAC 2015-2020, qui avait annoncé la création de 50 000 postes à l’horizon 2020.

L’étude s’est également penchée sur les profils sur lesquels les entreprises miseront beaucoup plus. Ainsi, 72% parmi elles devront recruter des diplômés de niveau Master ou des ingénieurs. Aussi, ces recrutements concerneront aussi bien les jeunes diplômés que les personnes déjà en poste, mais aussi ceux qui sont alternance ou en POE (Préparation Opérationnelle à l’Emploi).

Multiplier les filières de formation initiale pour faire face à la pénurie de compétences

Ce n’est plus un secret pour personne. Malgré sa montée en puissance dans le monde professionnel, le secteur de l’open source et du libre est confronté à un réel manque de talents. Pour remédier à cela, les entreprises auraient décidé de miser sur la diversification des filières de formation initiale ; on pense notamment à la création d’un programme comme http://www.opensourceschool.fr/programme/alternance/. Pour rappel, les nouvelles recrues sont majoritairement issues de l’enseignement supérieur ‘‘traditionnel’’, le reste venant de cursus spécialisés par métiers et technologies.

Enfin, le CNLL avait noté une attente forte des employeurs pour une formation spécifique au logiciel libre et open source. En ce qui concerne les profils qui seront le plus dans le viseur des entreprises, les développeurs arrivent devant les chefs de projets et les administrateurs de systèmes.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *