Ecole Pasteur/Cnam : mastère spécialisé Santé publique


Ecole Pasteur/Cnam : mastère spécialisé Santé publique

Le mastère spécialisé en Santé publique est délivré par l’école Pasteur/Cnam, en partenariat avec l’EHESP (Ecole des hautes études en santé publique). Ce mastère de niveau I est accrédité par la Conférence des grandes écoles (CGE) et atteste que son titulaire possède les compétences requises pour exercer dans son domaine de spécialité.

A propos de l’école

La création de cette école de santé publique a été rendue possible grâce aux efforts combinés de l’Institut Pasteur et du Cnam. Les deux institutions ont élaboré un programme d’enseignement efficace dans l’objectif est de mettre leur expertise au profit des étudiants de l’école.

En combinant les enseignements du Cnam (biostatistique, économie et droit de la santé, analyse des politiques de santé, risque non infectieux) et ceux de l’Institut Pasteur (épidémiologie, risque infectieux), l’école Pasteur/Cnam est en mesure de proposer des formations répondant aux défis du marché de l’emploi et adaptées aux besoins des entreprises.

Ce qu’il faut savoir sur le mastère spécialisé en Santé publique

Les candidats ont le choix d’effectuer le cursus du tronc commun à Paris ou à Rennes, mais il faut savoir que le contenu et l’organisation sont différents d’une ville à l’autre. A noter également qu’il est possible de réaliser le mastère en deux années. La première année est consacrée au tronc commun tandis que la deuxième est, elle, destinée à la spécialisation et au stage.

Le cursus est organisé comme suit :

  • D’octobre à janvier : tronc commun
  • De février à mai : spécialisation
  • De juin à novembre : stage

Métiers et débouchés

L’école Pasteur/Cnam forme des experts de niveau international : chercheurs, consultants, cadres supérieurs, conseillers techniques…

Les titulaires du mastère spécialisé de Santé publique s’orientent vers les métiers de la recherche en santé publique (économie de la santé, sociologie, épidémiologie et biostatistique), de l’évaluation et de la gestion du risque, de la sécurité sanitaire (produits, aliments, environnement), de l’inspection et du contrôle, de l’assurance, de l’action sanitaire et sociale, de la communication en santé publique ou de la santé et de la sécurité au travail.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *